Késako

Un grand nombre de questions nous parviennent, souvent identiques…. afin de vous éclairer, nous les avons recensé et nous y répondons… Si vous avez d’autres interrogations, faîtes le nous savoir.

 

Qu’est ce que le Silat?

Le Silat est un art martial malaisien, il s’inscrit dans la culture malaise.

 

Est ce que le Silat est efficace dans la dimension martiale?

Cette discipline se distingue par une richesse de styles, un arsenal technique redoutable et repose sur une large science, ce qui positionne cet art martial sans équivoque comme étant l’un des plus complets qui soit.

 

Qu’est ce que le Seni Gayung Fatani?

Le Seni Gayung Fatani ou l’Art du Combat de Fatani est l’un des 4 styles les plus réputés en Malaisie. De tous les styles malaisiens, il est le seul style péninsulaire d’origine.

 

Quelle différence entre le Pencak et le Silat?

Réellement, …, aucune! la différence se trouve dans l’appellation, le Silat se veut malaisien et le Pencak, lui, indonésien.

 

Qu’est ce que le Pencak Silat?

Le Pencak Silat est le terme générique du Pencak et du Silat. On dénombre plus de mille styles officiels et un grand nombre moins.

Pour différencier l’art martial malais du chinois ou du japonais (et autres) et faciliter le regroupement des multiples styles, le terme Pencak Silat a vu le jour… et regroupe ainsi tous les styles de Malaisie, Indonésie, Singapour et Brunei. Les Philipinnes ont leur particularité avec le Kali Escrima ou Arnis.

 

Quelle différence entre le Pencak Silat et le Penchak Silat?

Enorme!

Le Pencak Silat évolue dans un cadre traditionnel

Le Penchak Silat est un système self defense qui s’inspire de l’univers du Pencak Silat traditionnel… n’y puise que les formes de bela diri (techniques self defense) et accorde peu d’intérêt au reste.

 

Qu’apporte le Silat?

Un art martial, par définition, est le cumul d’un sport de combat, d’un système self defense, de danse, de thérapie respiratoire et bien plus encore. Le Silat est la jonction de tout cela, propose toutes ces dimensions et permet au pesilat (pratiquant) d’aborder bien des aspects qui ont pour but : la construction de soi.

Le cognitif, physique, mental, culturel et le ludique sont de mises.

 

Et le Fatani en particulier?

Le Fatani se distingue par son approche humaine, le mimétisme animal n’est pas usité.

L’expression corporelle est facilement accessible, sa vision repose sur deux fondements de base : le bunga (la fleur) et le buah (le fruit) où une fluidité de mouvement associé à une explosive réaction.

 

Je suis un enfant, puis je pratiquer?

Oui, dès son plus jeune âge, il est important d’apporter une stabilité physique et mentale.

L’art martial permet la prise de conscience de son propre corps et suggère des valeurs qui aideront à la construction de l’adulte qu’il deviendra.

 

Je suis une femme, puis je pratiquer?

Oui, la souplesse et la réflexion sont des moteurs dans cette discipline, l’aspect gracieux et esthétique favorisent la pratique féminine!

Sur le plan défensif, le Silat répond également favorablement.

 

En combien de temps je peux évoluer de façon satisfaisante?

Cela dépend du sérieux des pratiquant(e)s, de l’assiduité, de la régularité et présence mentale (concentration/focus) rendront l’expression martiale perceptible à partir de 6 mois…